Essai Porsche 911 GT3 RS

Dans l’actuelle gamme 911, seule la GT3 préserve une mécanique atmosphérique. Face aux versions suralimentées les plus virulentes, elle propose aujourd’hui une déclinaison GT3 RS taillée pour les sorties sur circuit. Moteur à haut régime de 520 ch, châssis de compétition et aérodynamique sophistiquée, voilà un cocktail détonnant !
Texte David Lamboley
Photo Porsche AG
Porsche n’a plus rien à prouver, ni sur les routes, ni même sur circuit, quelle que soit la discipline. La 911, éternel fer de lance du constructeur, réussit pourtant l’exploit de placer la barre toujours plus haut en termes d’efficacité et de performances, notamment lorsqu’il s’agit de sa gamme de grande série.
Il y a quelques mois, la GT2 RS essayée dans nos colonnes (Echappement n°604) nous avait asséné une belle claque. Un missile – un vrai –, qui a décroché la palme de la voiture de série la plus performante sur la fameuse boucle Nord du Nürburgring en 6’52’’1. A peine remis de nos émotions, voilà que Porsche nous invite à essayer la nouvelle hypersportive de la gamme, la GT3 RS, ni plus ni moins l’équivalent atmosphérique de la GT2 RS ! Car ces deux-là, bien qu’elles diffèrent sur le plan mécanique, s’avèrent très proches en termes technologiques et partagent la même philosophie… Il vous reste encore 95% de cet article à lire

Extrait de l’article paru dans Echappement n°610, juin 2018, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com

Les commentaires sont fermés.