Championnat de France des rallyes 2018 : Van Beveren out, Rossel sur la touche et Guigou fidèle à la Clio R3T

Les « aficionados » du rallye tricolore sont en pleine ébullition depuis quelques semaines et pour causes, le championnat de France 2018, s’annonce très disputé dès le coup d’envoi au Touquet en fin de semaine. Malheureusement, quelques têtes d’affiche attendues sur la Côte d’Opale ont dû renoncer à leur déplacement dans le Nord. A commencer par Adrien Van Beveren qui a déclaré forfait après avoir testé la DS 3 R5 de Marc Amourette sur le circuit d’Abbeville. Le pilote Yamaha au Dakar n’est pas totalement remis de sa blessure en janvier dernier et la pression du harnais sur son épaule risquerait d’aggraver la lésion. « Ce n’est que partie remise, nous vous réservons une surprise avec PH-Sport » annonçait néanmoins Van-Beveren sur sa page Facebook.
Présent sur la liste des engagés du premier rallye du championnat au volant d’une Hyundai i20 R5, Yohan Rossel devrait, d’après nos informations, ne pas faire le déplacement dans le Nord, la faute au fameux « nerf de la guerre ».
Référence incontestable en deux roues motrices, avec ses trois titres virtuels ces trois dernières années, Emmanuel Guigou retrouve la Clio R3T du Team Automeca : « Si je peux je ferai les neuf manches, mais le budget n’est pas encore finalisé. Je dois déjà remercier mes fidèles partenaires de m’accompagner dans ce programme d’envergure nationale. » Guigou fera équipe avec Florian Barral, récent finaliste de l’opération Rallye Jeunes FFSA Copilotes. Les très sélectives routes du nord seront le premier déplacement de Manu cette saison : « C’est une épreuve très rapide et celle qui offre le moins de grip au sol. Il faut une auto qui doit être très facile à conduire. Il y aura un plateau impressionnant de quatre roues motrices. Pour tirer notre épingle du jeu, il faudra être régulier dans la performance. »
Comme nous vous l’annoncions dans le magazine actuellement en kiosque, Stéphane Lefebvre (photo) sera aussi au départ du Touquet au volant d’une DS 3 WRC : « Évidemment, je ne peux que viser la victoire au classement général. Mais le premier objectif pour Gabin et moi, c’est bien de reprendre le rythme de la compétition, que nous n’avons plus connu depuis novembre dernier en Australie. »
Enfin, champion de France en titre, Yoann Bonato a récemment annoncé qu’il prendra le volant de la C3 R5 dès le rallye Lyon-Charbonnières.
Allez encore quelques jours à patienter avant de retrouver tous les acteurs du championnat de France. E. Naud

Les commentaires sont fermés.