Sébastien Loeb et la C3 sur les traces d’Ogier en Corse

Jeudi 22 et vendredi 23 mars, le nonuple champion du monde évoluait sur la même base d’essais qu’avait utilisé en début de semaine Sebastien Ogier, sur la route de Vezzani (Haute-Corse). « J’ai remarqué ses traces de freinage, mais… je freine beaucoup plus tard », plaisantait Loeb entre deux runs. Il faut dire qu’en deux jours, cette route sinueuse à souhait, aux cordes creusées jusqu’à la terre, accueillait 15 titres de champion du monde. Puisque aux neuf titres de Loeb et cinq d’Ogier, on pouvait ajouter celui remporte en 2015 dans la catégorie R-GT par Dumè Savignoni, le coordinateur des tests en Corse, en tant que copilote de François Delecour. D’emblée, la différence marquante avec les autres essais du WRC, est que Loeb n’a rien perdu de sa popularité. Service d’ordre, parking aménagés, presse internationale et journée RTT pour les nombreux spectateurs. Après un dernier roulage de Meeke le matin, l’alsacien touchait la C3 sur le coup des 14h. Un peu comme si Sebastien revoyait son ex après une période de brouille de cinq ans. Il la retrouvait bodybuldée, gonflée à 400 cv et la pilotait comme s’il ne l’avait jamais quitté. Il est vrai qu’il y eu d’abord le voyage au Mexique. «Avec les spectateurs là-bas, j’avais l’impression de n’être jamais parti. Je me suis senti vite à l’aise. Ici ça à l’air d’aller aussi…», lâchait-t-il après deux allers-retours. « Ce qui est plus compliqué est de me remettre aux notes. Des fois je note un 110, mais je ne sais pas si c’est peut-être un 110+. Le Tour sera tout nouveau pour moi, je ne connais aucune spéciale, je viens d’abord pour le plaisir ». On ne peut dire jamais, mais il affirme qu’il ne repartira pas en 2019 pour une saison en rallye. « Je suis engagé avec Peugeot, on a décidé de repartir pour plusieurs années en rallycross et je commence à me faire vieux (44 ans). D’ailleurs je crois qu’y a une avant dernière spéciale de 55 km, il faudra être endurant ». Texte et photos Alain Camoin

Les commentaires sont fermés.