Essai Man TGS 18.410

Tout commence un lundi matin. Je reçois un coup de téléphone de notre cher rédacteur en chef : « Dis-moi Nico, ça te dirait d’essayer un camion de course ? » Sans la moindre hésitation, je réponds oui. Mais après avoir raccroché, les questions fusent : qu’est-ce qu’un camion de course ? Comment peut-on piloter un tel engin? Voici les réponses d’après mon expérience au volant du Man TGS, champion de France en titre.
Texte Nicolas Schatz
Photos Christian Bedeï
Me voici sur la route en direction du circuit d’Albi, notre lieu de rendez-vous avec le Man TGS. Et, plus le temps passe, plus je suis partagé entre excitation et intimidation tant cet engin affiche des chiffres stratosphériques : 1 200 chevaux, 5 300 kilos… Avouez qu’il y a de quoi être inquiet. En comparaison avec un sport proto, il y a presque un zéro de plus partout ! N’ayant jamais assisté à une compétition de camion, je me lance donc dans l’inconnu total. Et, dès mon arrivée dans le paddock, je prends la mesure de l’événement : tout est XXXL ! Il vous reste encore 95% de cet article à lire.

Extrait de l’article paru dans Echappement n°608, avril 2018, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com

Les commentaires sont fermés.