Benjamin Boulbes : gladiateur épanoui

Bien connu des amateurs des longues et interminables glissades, Benjamin Boulbes anime le championnat de France de drift depuis 2010. Avec l’appui de son entourage, le Montalbanais a décroché une nouvelle fois en 2017 le Graal.
Texte Jean Teitgen
Mon père possédait de belles voitures, j’ai donc aimé l’automobile ; et aussi le sport, ayant pratiqué basket et arts martiaux. » C’est ainsi que Benjamin Boulbes résume les débuts de son aventure « driftienne » dans des carrières proches de la cité d’Ingres. « C’était… dingue : dérapages et contre-braquages de mieux en mieux contrôlés, appels et contre-appels de mieux en mieux maîtrisés. » Mais le déclic, il l’a eu au Paris Tuning Show, où il est sidéré par les exploits acrobatiques de Japonais survoltés, et met un nom sur sa pratique sauvage : le drift. « Dès le retour, je vends ma voiture, une rutilante Audi A4, récente et peu kilométrée pour acheter une BMW E30 fatiguée, bonne pour la casse... Il vous reste encore 95% de cet article à lire

Extrait de l’article paru dans Echappement n°608, avril 2018, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com

Les commentaires sont fermés.