Essai Alpine A110 Première Edition

Imaginez une Alpine A110 aussi agréable à regarder qu’à conduire. Une Alpine qui hisse le drapeau tricolore au sommet de l’automobile sportive, virevolte avec agilité de virage en virage, apprécie autant une spéciale de rallye défoncée qu’une sortie circuit et donne des cauchemars aux Porsche 718 Cayman, Lotus Elise, Alfa Romeo 4C et consorts. Et si une telle Alpine existait réellement ?
Texte Jacques Warnery
Photo Alpine

Dîner à la table de David Twohig est un privilège. L’ingénieur en chef du projet Alpine A110 qu’il a rejoint en 2014 après avoir travaillé sur les Renault ZOE et autres Nissan Qashqai est un homme courtisé. Passionné par son travail, cet Irlandais jovial qui maîtrise parfaitement la langue de Molière avec un délicieux accent d’outre-Manche répond inlassablement aux incessantes questions de ses compagnons de table. Son dernier bébé est passé aux rayons X, sans langue de bois, aucune. Notre homme nous avoue que la renaissance d’Alpine et la création de l’A110 est une aventure aussi belle qu’épuisanteIl vous reste encore 95% de cet article à lire.

Extrait de l’article paru dans Echappement n°605, janvier 2018, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com

Les commentaires sont fermés.