Sportive de l’année 2017

Nous avons été inflexibles, intraitables, incorruptibles pour désigner les candidates au sacre suprême. Et puisque la cour des grandes est petite, elles ne sont que sept au final. Qualité aux dépens de quantité, plus que jamais le match aura été rude pour désigner la Sportive de l’année Echappement !
Texte Jorge Clavell
Photo Christian Chiquello
Au fil du temps, l’élection de la Sportive de l’année Echappement est devenue pour vous comme pour nous, une tradition. Tout a commencé il y a bien, bien longtemps, lorsque en se remémorant les autos qu’il venait d’essayer, un membre de la rédaction a eu l’idée de revenir sur la voiture la plus marquante de l’année. Dans la lignée de l’Espoir Echappement créé peu de temps auparavant, la Sportive est ainsi née en 1982. Mais à cette époque, point de rassemblement physique des candidates ni de chronos sur circuit – et encore moins de vote « Lecteurs » – pour désigner la gagnante. Que nenni ! Les premières lauréates (Escort RS 1600i en 1982, Delta HF en 1983 ou 205 GTi 1.6 en 1984) furent sacrées sur décision arbitrale. Cependant avec le recul, on se rend compte aujourd’hui que nos prédécesseurs avaient vu juste, tant ces modèles se sont avérés diablement efficaces par la suite… Il vous reste encore 95% de cet article à lire.

Extrait de l’article paru dans Echappement n°604, décembre 2017, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com

Les commentaires sont fermés.