Copilote dans une WRC

Si certains acteurs déplorent la pause automnale dans le calendrier du championnat du monde des rallyes 2017, Citroën Racing en a profité pour nous faire découvrir l’envers du décor avec en point d’orgue une petite leçon de copilotage sur la nouvelle C3 WRC. De quoi transformer cette trêve en parenthèse enchantée.
Texte Vincent Renvoizé
Photo Citroën Racing

En dépit de la victoire de Kris Meeke et Paul Nagle au Mexique, l’armée rouge nous avait certainement habitués à mieux. Citroën occupe actuellement la quatrième et dernière place au classement constructeurs. Si la voiture est performante, sa plage d’utilisation se révèle trop étroite. Des soucis de jeunesse rendant la C3 rétive à piloter lorsque l’adhérence se fait changeante avec pour résultat des sorties de route à répétition. Ajoutez à cela, des pilotes titulaires devant laisser leur place à tour de rôle, la venue du Norvégien Andreas Mikkelsen pour renforcer l’effectif à trois reprises avant de repartir aussi vite qu’il était arrivé, plusieurs séances d’essais avec le duo Loeb-Elena et le désir clairement affiché de recruter Sébastien Ogier pour 2018… Autant de signes pouvant être interprétés comme une sorte de mutinerie au sein de l’équipe… Il vous reste encore 95% de cet article à lire.

Extrait de l’article paru dans Echappement n°603, novembre 2017, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com

Les commentaires sont fermés.