Martinique rallye tour, l’heure de la relance

En créant le Martinique Rallye Tour, Willy Nallamoutou-Sancho et sa jeune équipe de volontaires espèrent relancer dans leur île une discipline en perte de vitesse, faute de concurrents. En participant à l’épreuve, Simon Jean-Joseph a mis sa notoriété, son expérience, sa passion dans l’aventure et c’est gagnant !
Texte et photos Frédéric Billet

La dernière fois que Simon Jean-Joseph avait couru sur ses terres, c’était fin 2004, sur une Clio Super 1600 et pour fêter son premier titre de champion d’Europe. Il avait alors suscité un engouement fantastique de la part de la population qui avait réservé un accueil triomphal à son idole. Avec deux sacres européens et trois titres de champion de France des rallyes, dont un sur terre et plusieurs participations remarquées en WRC, il reste un grand ambassadeur du sport automobile dans les Antilles. Bien qu’il ne coure plus que très épisodiquement, on sait qu’il est un ouvreur efficace de Sébastien Ogier, quadruple champion du monde. Autant dire que Willy Nallamoutou-Sancho, l’organisateur en chef du Martinique Rallye Tour, a visé juste en lui demandant de participer à la deuxième édition de son rallye… Il vous reste encore 95% de cet article à lire.

Extrait de l’article paru dans Echappement n°601, septembre 2017, magazine qu’il est toujours possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com

Les commentaires sont fermés.