Que sont-ils devenus ? Christian Debias

ECH 595 DEBIASIl a tourné la page du sport automobile il y a presque dix ans. Aujourd’hui retraité, le pilote aux quarante licences s’épanouit en pratiquant le golf et en s’accordant des escapades dans les dunes au volant d’un tout-terrain proche de la série. Nous lui avons rendu visite, dans le Vaucluse, un jour venteux du mois de février.
Texte Nicolas Guillaume
Photo Benoît Gros
Il avait disparu des écrans radar de la compétition automobile depuis la course de côte de Turckheim 2008. Une épreuve inscrite au calendrier du championnat de France qu’il avait terminé 53e au scratch, deuxième en GT2, au volant de sa Porsche 996 GT3. Neuf ans après avoir définitivement coupé le contact, nous l’avons retrouvé, toujours vert et facétieux, dans sa maison de l’Isle-sur-la-Sorgue, avec sa femme Joëlle et son chien Fun. Le pilote aux mille coupes et plus de huit cent cinquante courses au compteur coule désormais une retraite paisible mais active. Et quand on lui demande pourquoi il a décidé un jour de mettre un terme à sa prolifique carrière, il répond sans détour… Il vous reste encore 95% de cet article à lire.

Extrait de l’article paru dans Echappement n°595 de mars 2017, magazine qu’il est toujours possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com

Les commentaires sont fermés.